Colonna ce sera toi au bout de trois !

 

Malgré l’évidence de la culpabilité d’Yvan Colonna, certains continuent à penser que ce corsopithèque est innocent. Il est donc de mon devoir de citoyenne – désormais métropolitaine, et, par conséquent, civilisée – de leur prouver qu’ils ont tort.

Voici donc 15 bonnes raisons destinées à vous convaincre qu’Yvan Colonna est l’assassin du préfet Erignac :

 

1. Colonna a pris la fuite. Si on fuit, c’est qu’on est coupable. Sinon, pourquoi fuir ?
2. Ses complices l’ont dénoncé lors d’un interrogatoire tout ce qu’il y a de plus formel.
3. Il a été nationaliste dans les années 80.
4. Son fils s’appelle Ghjuvan Battista. Mon premier est imprononçable, mon second est un dictateur, et mon tout ne sonne pas très français.
5. Il mange du fromage avec des vers dedans.
6. Tout le monde pense que c’est lui. Yvan Colonna, pas le fromage.
7. S’il était innocent, il ne serait pas en prison à l’heure qu’il est.
8. Les Corses sont les rois des alibis.
9. Il a de la barbe et une boucle d’oreille : ça fait mauvais genre.
10. Le 3 juin 1974, il aurait été aperçu à Marseille, près d’une champignonnière. Il était vêtu d’un pull-over rouge.
11. Il garde des chèvres dans une montagne et tue ses ânes pour en faire des saucissons. Vous conviendrez tout de même qu’il s’agit là de curieuses coutumes.
12. On a retrouvé les empreintes digitales de Colonna sur le poignard ayant servi à assassiner Henri IV. Le ministère de la justice songe à réhabiliter Ravaillac.
13. A l’annonce de sa condamnation, Colonna a dit « un pienghite micca », qui veut dire « J’ai appuyé sur la détente et ai tiré trois coups de feu dans la tête du préfet parce qu’il était le représentant de l’Etat français, que j’exècre, comme tous les français, d’ailleurs. Je profite également de l’occasion pour faire une annonce : je vend ma Fiat Uno blanche, je ne l’ai conduite qu’une fois, c’était le 30 août 1997, dans le tunnel de l’Alma».
14. Parce que.
15. Il a mangé la petite Maddy. Avec du fromage.

 

Dans cette liste se cachent deux citations d’un chef d’Etat et une phrase attribuée à l’ex-patron de la division nationale antiterroriste. Sauras-tu reconnaître lesquelles ?
Chaque gagnant remportera un caillou, qu’il pourra jeter sur Yvan Colonna lors de sa lapidation publique.

 

Partager :
  • Print
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Les commentaires sont fermés.

ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner