Dix cadeaux à offrir à un enfant chiant (ça marche aussi pour le vôtre)

 

Vos enfants n’ont pas été sages ? Ils vous ont bien gonflé cette année ? Ceux de vos amis vous sortent par les yeux ? L’heure de la vengeance a sonné.

1. Des cahiers de vacances – 7-8€

Je me souviens qu’une fois, ma mère m’avait offert des cahiers de vacances en guise de cadeau. C’est ce jour là que j’ai conceptualisé le suicide.


2. La fée volante sataniste -29,99€

Parce que c’est cruel, mais tellement drôle.


3. Un animal, mais en peluche

Le pire cadeau qu’on m’ait fait quand j’étais petite, c’était de me faire croire que j’allais avoir un perroquet, pour ensuite m’offrir un perroquet en peluche. C’est ce jour là que j’ai conceptualisé le meurtre. Soyez prudent, une vingtaine d’années plus tard je réclame toujours vengeance. Mais je fiche la paix aux perroquets.

4. Une peluche microbe -8,95 à 12,95€

Nos préférés : la syphilis, la diarrhée, le pou de pubis et le ténia.

5. Une peluche d’animal écrasé – 29,90€

Personnellement si on m’offre ça je pleure, mais c’est vrai qu’il y a des enfants particulièrement abominables.


6. Un DVD de Saw dans une jaquette de Bambi

Quoique Bambi m’a traumatisée davantage.

7. Un livre chiant

En général, les enfants font la gueule quand on leur offre des livres (oh ça va, ne mentez pas bande de fayots). Mais après, quand ils le lisent, ils sont contents. Alors que là, non.

8. Le bébé reborn – cher

Ce sont des poupées réalistes de bébés, et elles sont particulièrement effrayantes. Bon, c’est un peu cher, mais le visage horrifié de son destinataire n’a pas de prix. Sinon, il y a le kit : moins cher et presque aussi efficace.

9. Un chariot de ménage – 24,99€

Avant, le chariot de ménage était rose, uniquement destiné aux filles (ben voyons) et ne servait à rien : il ne nettoyait pas. Aujourd’hui, la société a évolué : les chariots de ménage sont aussi destinés aux garçons, et ils ressemblent en tous points aux vrais. Comprenez que vous pourrez faire faire le ménage par vos enfants, et qu’en plus ils seront contents. Impeccable.


10. Deux oranges

Parce qu’on a tous eu un membre de la famille chiant qui radotait, à chaque Noël « moi, le jour de Noël, j’avais deux oranges et j’étais content ». Vous êtes en âge de devenir ce membre de la famille chiant. Sautez sur l’occasion.

Si vous optez sur cette dernière option, n’oubliez pas de filmer les réactions et envoyez-les nous. C’est Noël, on veut rigoler.
 

Partager :
  • Print
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Les commentaires sont fermés.

ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner